• Savoir panser ses blessures

    Grey Inaugural & Shadow

     

    Shadow et Grey sortirent du boudoir et se dirigèrent vers le cabinet de Grey. Malgré les capacités de régénération de ce dernier, la douleur de son épaule était lancinante et il allait avoir besoin de soins afin de s’en remettre correctement. Ni l’un ni l'autre ne dirent mot avant d’avoir refermé la porte du cabinet sur eux. Tandis que Shadow assistait Grey qui avait décidé de pouvoir se soigner plus ou moins seul, le forgeron laissa libre cours à son incrédulité et demanda d’une voix courroucée :

    “Qu’est ce qui lui a pris à l’autre cinglée pour qu’elle te tire dessus ? Apparemment tu lui en as mis une belle ce qui me semble légitime. Sa réaction me semble un peu exagérée, non ? “

    Il leva un sourcil interrogateur avant d’ajouter :

    “ Tu veux que je fasse quelque chose ?”

    Le médecin comprit le sous-entendu lourd de sens de la dernière question mais ne le releva pas. Il grimaça de douleur lorsque Shadow serra son bandage et lui répondit :

    “ Non, ça ira. Ça lui ferait trop plaisir. Et oui je l’ai frappée, j’ai pas réussi à me retenir. Je m’étais promis que ça ne se reproduirait pas, mais visiblement, je ne peux plus me contenir. Vas falloir que je me mette au yoga, je suppose. Au fait, merci d’être venu.”

    “Pas de quoi. L’homme qu’elle a abattu l’autre jour, il allait dire un nom, mais ce nom tu le connais, n’est-ce pas ? Tu sais qui elle cherche à protéger et c’est parce qu’elle le protège que la discussion s’est envenimée, non ?”

    “Ce nom… C’est le même que m’a donné le gars de la prison du Dépotoir. Lord Polonius Cavendish. Associé et bras droit du père de Val, qu’elle considère comme son oncle par la même occasion. Je sais pas ce qui se passe dans cette famille, mais c’est vraiment bizarre des fois. Entendre son nom l’a mise au pied du mur, et comme tout animal sauvage au pied du mur, elle a mordu. Il faut dire que je l’ai aidée, mais bon… Elle m’a demandé du temps, mais je ne veux plus attendre. Tu sais, depuis que j’ai revu mon père et mon frère, je n’ai plus envie d’attendre. Je veux en finir avec cette période de ma vie et passer à autre chose. Avancer. Mon passé me pèse et je sens que Cavendish est la dernière pièce manquante afin que je résolve tout ça. Si je dois le tuer, ce ne sera pas par vengeance, mais pour l’empêcher de recommencer. Du moins je pense. Quand bien même, tu sais encore mieux que moi que la vengeance n’est jamais la solution, mais une étape qu’il nous faut franchir pour repartir.”

    “La vengeance est en effet une étape obligatoire mais également une fin en soi. Elle marque la recherche d’un nouveau but. Mais si tu ne peux pas accomplir ta vengeance tu ne te sentiras jamais complet, jamais entier, jamais en paix. Valorah a déjà tourné son arme contre toi simplement quand tu as évoqué le fait d’arrêter, que crois tu qu’elle fera quand tu seras face à son précieux tonton ? Tu vas être amené à faire un choix quand elle se placera entre ton bras et l’homme qui a pris ton enfance. Et ce choix tu devras probablement le faire seul, en ton âme et conscience.”

    Shadow se leva, sortit un petit poignard d’une poche secrète sur son mollet et le posa sur le bureau. Il s'apprêtait à sortir quand il ajouta en désignant le poignard :

    “Au cas où ton bâton ne suffise pas. Ah, et si tu veux un avis sur le choix à faire, demande le à quelqu’un d’autre, tu sais que je n’hésiterais pas une seconde.”

    Il sortit alors en renfermant doucement la porte derrière lui, laissant Grey à ses songes. Il prit le poignard dans ses mains et soupira.

    “J’en déduis donc que tu ne m’accompagneras pas.”


  • Commentaires

    1
    Setsuki
    Mardi 29 Décembre 2015 à 00:54

    J'ai vraiment apprécié cet échange, il est intense et prometteur. J'ai vraiment envie de savoir la suite ! La fin est juste belle, je n'ai pas grand chose à rajouter la dessus. Continuez comme ça o/

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :